Lilo – Mon potager d’intérieur autonome

Processed with MOLDIV

Je vous en ai parlé à plusieurs reprises sur Instagram, ce petit objet design et bien conçu et devenu un indispensable à la maison en quelques mois. J’ai eu l’occasion de l’utiliser sur la longueur , pendant près d’un an, j’ai donc pu tester plusieurs cultures et donc je peux maintenant partager avec vous un avis sincère sur la question. Je précise également que j’ai reçu ce produit gratuitement de la marque mais cela n’a aucun impact sur l’avis que je peux avoir de cet objet qui a révolutionné ma cuisine.

Pour commencer par le commencement, Lilo est un mini potager d’intérieur qui permet de cultiver des plantes aromatiques et des légumes (dans la mesure du possible) , des tisanes ou même des fleurs. Ce n’est pas un simple pot , mais un véritable petit potager d’intérieur, hyper bien pensé et éco-conçu qui permet de cultiver de façon quasi-autonome : basilic, menthe, poivron, ciboulette, origan, et encore tous un tas de possibilités végétales …

Le principe repose sur trois piliers qui permet a une plante de vivre :

La lumière :  Les LED basse consommation reproduisent la lumière du soleil. Elles s’allument le matin et s’éteignent le soir selon un cycle adapté aux plantes.

L’eau : Il suffit de remplir la cuve d’eau pour que la plante commence a pousser . La culture en hydroponie permet d’avoir un mini potager autonome et intelligent dans son appartement, sans traitement chimique ou pesticide.

Les nutriments : 
La plante flotte sur l’eau. Elle y puise les sels minéraux naturels dont elle a besoin (ceux-ci sont libérés dans l’eau au fil des semaines).

  • Les plus :
  • la conception en bois
  • les capsules 100% biodegradable

Ce qui m’intéresse à moi, c’est d’avoir des plantes aromatiques ultra-fraiches tout au long de l’année. J’aime beaucoup agrémenter mes salades de basilic frais ou faire du pesto maison minute – en plein hiver – (et ouai, je suis comme ça moi, je suis une grande malade de ouf …) et le plus intéressant, c’est de cultiver chez soi SANS avoir a se soucier de rien, de la luminosité ou d’arrosser très régulièrement les plantes aromatiques.

Pour les cactus, je maitrise parfaitement l’arrosage irrégulier, mais le basilic lui, a le temps de passer l’arme a gauche deux ou trois fois avant que je réalise qu’il agonisait sous mes yeux.

Et puis , hormi l’arrosage maitrisé (ou pas), la luminosité a un rôle très important sur la bonne croissance des plantes (et je peux vous dire que j’en ai flingué quelques unes des jolies plantes dans mon 1er appart, mi-studio-mi grotte), et comme en hiver , c’est pas la vitamine D qui t’étouffe… inutile de vous faire un dessin.

Processed with MOLDIV

Voila depuis que je l’ai, j’ai fait pousser des dizaines de plantes aromatiques avec une totale réussite. Basilic thai, basilic pourpre, ciboulette, pimprenelle , origan, thym, mélisse, coriandre, menthe (pour les infusions aussi c’est le top … )

En Savoir + Lilo – Prêt à pousser

 

Author: Emie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *