L’huile de palme Bio est-elle vraiment une bonne alternative ?

Raser des forêts pour y planter des palmiers à huiles, C’est une aberration écologique allant totalement à l’encontre du développement durable ! La demande toujours croissante de l’huile de palme a donner envie de nouveau industriels de se lancer dans sa production. Une bien belle aubaine pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Colombie qui profite de la demande croissante de cette huile pour se lancer dans les palmeraies bio … mais l’huile de palme bio existe-t-elle vraiment ?

L’huile de palme bio consommée en France et en Europe provient principalement de Colombie. Importée en France par la société Brochenin, elle est produite par le groupe Daabon et certifiée notamment par Ecocert.

En 2004, Le groupe suisse Migros, allié au WWF, cherche à développer une production d’huile de palme durable, ils créent ensemble la RSPO (la table ronde de l’huile de palme durable). La création de cette table ronde visait à lutter contre la déforestation par le développement de plantations de palmiers à huile sur des zones non boisées et non utilisées et créer ainsi une filière d’huile de palme durable pour approvisionner l’Europe. Ils définissent ensemble une charte afin de garantir une huile de Palme durable. Seulement, il y a de nombreuses failles dans leur charte…

Celle-ci n’interdit par l’utilisation de pesticides dangereux, elle ne protège aucunement les forêts secondaires (et donc il y a quand même déforestation !) elle ne protège pas non plus des expropriations violentes qui auraient précédées la mise en place de cultures de palmiers, la main d’œuvre n’est pas locale… De plus il n’y a aucunes transparences sur les méthodes de travail colombiennes …

A priori, on pourrait penser que ces certifications garantissent une certaine éthique écologique et sociale, malheureusement on dénonce des pratiques environnementales mais surtout sociales indignes d’une certification Bio. Le bio est-il vraiment compatible avec des pratiques orientées vers un raisonnement de pression sur les prix au détriment de la qualité et du respect d’autrui ?

Crédit photo : http://www.rspo.eu/
Sources : Avenuecolombie.wordpress.com - Rspo.eu - WWF

Author: Emie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • C’est pour ça que je mesure ma chance d’être née sous les tropiques on en produit dans mon village au Cameroun et ça soutient vraiment la population locale qui en plus de vendre l’huile de palme rouge destinée à la cuisine ,on extrait aussi du noyaux un beurre ou huile solide de palmiste.mais avec la demande croissante de l’industrie mondiale aggrave la déforestation tant que les peuples de la terre ne prendront pas conscience cela pourra se reproduire avec une autre matière première comme le pétrole et aujourd’hui l’huile de palme. C’est bien de s’interroger sur ces filières bio car cela tant juste à se dédouaner pour certains.

  • Je trouve ça scandaleux ! On croit bien faire en choisissant un produit bio et en fait c’est une arnaque, je suis très déçue par le label Ecocert dans ce cas…