Conseils & Astuces après une épisiotomie

Une hygiène rigoureuse essentielle pour obtenir une bonne cicatrisation (environ 1 semaine) Celle-ci doit rester propre et sèche, ce qui n’est pas toujours évident. Souvent on préconise l’utilisation du sèche-cheveux pour assécher la plaie, cependant il ne faut pas abuser de l’air chaud qui risque de dessécher la peau et durcir les muqueuses.

Optez pour des sous vêtements en coton bio qui laisse respirer la peau. Une cicatrice bien refermée ne demande pas de soin spécifique si ce n’est une bonne hygiène avec des produits doux. Un bébé est passé par là alors… chez toutes les mamans, la région périnéale est sensible quelques jours âpres l’accouchement !

Pour atténuer les brûlures ressenties lorsque vous urinez, certaines sages-femmes conseillent de faire pipi sous la douche ! Les premières 24 heures, le froid soulage bien et diminue l’œdème.

Un vaporisateur d’eau florale de bleuet bio fait des miracles, très douce, cette eau florale a des propriétés décongestionnantes. Tamponnez la région avec une compresse ou un coton bio.

Misez sur l’homéopathie

Cette médecine douce donne de bons résultats et ne présente pas de danger pour la maman, même si elle allaite.  Pour réduire l’inflammation, résorber l’œdème et diminuer la douleur la première semaine,  on pourra vous conseiller Arnica 9 CH  ou Staphysigria 5 CH ou Apis 5 CH.

Craquer pour les huiles essentielles

Envie de plus de naturel ? Les huiles essentielles sont faites pour vous.  Très concentrées en principe actif de plantes, elles accélèrent le processus de guérison et réduisent l’inconfort.

Privilégiez les huiles essentielles douces de Lavande officinale, de bois de rose ou d’hélichryse italienne. Employez-les toujours diluées avec une huile végétale, comme l’huile de germe de blé très riche en vitamines E , ou de rose musquée. N’utilisez que les huiles essentielles proposées ci-dessus et respecter évidemment les dosages recommandées avec encore plus de prudence si vous allaitez.

Préparez votre mélange 1 cuillère à soupe d’huile végétale pour 2 gouttes d’huiles essentielles et appliquez-le trois ou quatre fois par jour sur une compresse stérile directement sur l’épisiotomie.

Author: Emie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • encore de bon conseils à retenir! c’est décidé j’enregistre ton blog dans mes favoris! je sens qu’il va m’etre utile!